L’horloge biologique

pexels-photo-53918

Tic tac tic tac, ça y est tu approches de la trentaine et tu commences à l’entendre cette fameuse horloge biologique qui a longtemps été un truc de vieille pour toi (oui oui quand j’écoute mes cousines de 18 ans, je me rappelle qu’à cette époque, la trentaine évoquait pour nous les adultes avec leur vie un peu chiante). Même si tu ne l’entends pas tu peux compter sur la société et l’entourage pour te rappeler que tu as ce compte à rebours à l’intérieur de ton corps. Pas du tout stressant comme situation d’ailleurs ! Et comme la nature est encore merveilleusement MYSOGINE, elle nous l’a collé qu’à nous les femmes cette satané (j’ai décidé de remettre ce mot au goût du jour en 2017) horloge interne ! Les mecs eux ça ne les touche mais alors pas d’un iota, ils peuvent planter leur graine à n’importe quel âge ! Non c’est vrai qu’on n’avait pas assez à faire avec les règles et toutes les joyeusetés de la grossesse et de l’accouchement, on avait besoin d’un autre truc bien chiant qui insinue en plus que les femmes ont une date de péremption pendant que les mecs eux ne font que se bonifier avec l’âge. (Oui alors messieurs ne vous offusquez pas tout de suite, je sais bien que vous non plus n’avez pas forcément envie d’être père à 60 ans mais en tout cas la nature ne vous empêche pas de le faire. Et puis vous me connaissez maintenant, il faut bien que j’exagère un peu mon propos sinon c’est pas drôle)

En plus de ce fameux compte à rebours interne, tu commences aussi à avoir de plus en plus de copines qui s’aventurent sur le chemin de la maternité, donc tu te sens de plus en plus en décalage, tu te dis que toi aussi tu l’entends cette horloge mais le problème c’est que tu n’as pas encore le semeur de graines ce qui est quand même l’étape numéro 1 !

Alors remettons les choses dans leur contexte, c’est vrai que tous les matins je ne me réveille pas en me disant que je veux un enfant mais je sais que j’en veux un jour, et je commence à sentir que j’en veux dans un jour qui sera pas dans mille ans non plus. Donc pressiooonn !! Maintenant tu ne cherches plus seulement un mec pour passer la nuit ou pour passer un ou deux ans tranquilou péperou, et non il faut qu’il dure le prochain, il faudrait que ça soit le bon (parce que bon t’as quand même pas envie de faire un enfant avec le premier venu et tu n’es pas prête à aimerais bien ne pas renoncer à ton bonheur de femme juste pour enfanter).

Le problème c’est que c’est pas écrit sur le front des mecs que tu rencontres si c’est le bon (je déteste cette expression mais je dois bien avouer qu’elle raccourcit le propos de manière assez efficace) et si ça peut marcher à long terme ou pas, mais tu n’as plus le droit de trop te planter, c’est mort tu n’as plus le temps, tu réalises que ces années de batifollage sont derrière toi maintenant (ça c’est compliqué parce que c’est sympa de batifoller aussi) ! Non parce qu’il faut que tu le rencontres ce fameux mec, puis que tu passes quelques temps avec lui, puis que tu emménages, puis enfin que tu décides de faire un enfant et normalement tu ne décides pas ça au bout de trois mois de relation, ça prend du temps. Alors imagine tu te plantes de mec et tu t’en rends comptes que dans un an ! Forcément tu te seras quand même attachée, il va te falloir du temps pour te remettre, pour te retrouver un peu et pour repartir, donc tout sera encore décalé c’est mort ! Pour peu que t’en veuilles plusieurs des marmots en plus !

Le pire c’est qu’une partie de moi exècre tout ce que je viens d’écrire, je suis en rébellion contre la société et cette pression incessante qu’on met aux femmes ! Qu’est ce que c’est que cette histoire qu’à trente ans ça y est il faut se magner sinon c’est trop tard, des tas de femmes ont des enfants plus tard et tout se passe très bien et des tas de femmes ne veulent pas d’enfants et qu’on leur foute la paix avec ça !

Alors cette pression au final je me la mets toute seule, ou peut être que ce sont mes hormones (les filles on se calme je vous ai entendues, lâchez moi la grappe deux minutes), ou peut être ma mère qui est complètement ready à être grand-mère. Maman je t’assure, ça arrivera bien assez vite crois moi ! Profite tu viens juste de mettre tous tes enfants dehors !

 

Activer la fonction snooze de son horloge interne

Publicités

2 réflexions sur “L’horloge biologique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s