L’accro du shopping

pexels-photo-135620

Je suis sobre depuis maintenant trois mois et demi, date à laquelle j’ai décidé de reprendre mes finances en main. Mais sobre de quoi ? Non pas d’alcool (je peux pas non plus tout arrêter, sinon filez moi du papier que je m’ouvre les veines tout de suite ! Vous vous êtes déjà coupé avec du papier, ça fait super mal !). Sobre de shopping ! Au début je dois avouer que je me la pétais un peu, trop facile ! Comparé à l’arrêt des sushis le lundi de soir, c’était du pipi de chat (ne me demandez pas d’où je sors cette expression, j’en ai aucune idée, c’est hyper glamour en plus !), je me demandais même si j’avais vraiment été accro un jour (moi , dans le déni ? Du tout !). Mais plus le temps passe et plus tu comprends que ça va être compliqué ! Tu luttes contre tes pulsions (non non je ne suis pas dans l’exagération) et en plus évidemment tu dois affronter plusieurs ennemis :

1/  Les centres commerciaux : si tu as le malheur de te balader dans un centre commercial ou dans des rues pleine de boutiques, tu comprends qu’il va falloir la jouer serré, te concentrer sur ton objectif premier (pour moi acheter le cadeau de ma mère) et fermer les yeux sur tout le reste, surtout ne pas laisser ton regard divaguer sinon c’est la rechute direct et là t’es foutue !

2/ Tes copines qui te parlent de leurs achats, là tu es partagée, t’as trop envie de savoir ce qu’elles ont acheté, curieuse que tu es (et puis bon les potins, les achats c’est la vie !), mais tu sens que tes démons se réveillent à l’évocation de leurs trouvailles et là tu dois reprendre le contrôle.

3/ Instagram !  Ton pire ennemi ! Celui là il est sournois, tu vas le consulter plusieurs fois par jour et là tu as le droit à tout : les boutiques de fringues et les bloggeuses modes (oui parce qu’en tant que bonne accro du shopping tout ça constitue l’essentiel de ton fil d’actu). Au début ça va, puis ça se complique, tu commences à prendre des captures d’écran par ci par là de trucs qui t’intéressent, et là tu sens que le virus du shopping est en train de reprendre possession de ton corps !

Alors tu luttes, tu luttes, mais de temps en temps en flânant sur internet, tu sais pas par quelle opération du saint esprit, tu te retrouves sur le site de Zara et puis celui de Mango, qui t’entraînes chez Sezane. C’est pas ta faute aussi, tu as des pubs qui s’affichent sur les sites où tu vas, et puis tu reçois les newsletters (non non je suis pas du genre à faire de nombreux achats en ligne). Franchement moi je dis, la vie est contre moi là-dessus ! Trop de tentations !

Heureusement pour moi, cette cure de non shopping est intervenue en fin d’année : l’époque de mon anniversaire et de Noël (heureusement ou pas hein parce que ça me donne des excuses,  « non mais c’est pas pour acheter c’est pour donner des idées de cadeaux ! » Bien sur oui !). L’avantage c’est que ça me permet un peu de tricher avec mon « non shopping », mes vraies pièces coup de cœur j’ai pu les mettre sur ma liste d’anniversaire ou de Noël.

Je pense que c’est aussi ça que cette cure de non shopping commence à m’apprendre : à désirer les vêtements, mais vraiment les désirer, à repérer les jolies pièces que je vais mettre, à avoir un vrai coup de cœur et à les vouloir vraiment, à ne plus être dans l’achat compulsif mais l’achat réfléchi (oui bon d’accord à être une adulte dans ses décisions d’achat, mieux vaut tard que jamais non ? Et je sens que ma copine Mathilde va éclater de rire en lisant ça, c’est ce qu’elle essaye de me faire faire depuis des années, mais j’arriverai jamais à ton niveau meuf, trop haut pour moi !). C’est pas facile hein, parce que acheter des fringues c’était aussi un peu un moment réconfort pour moi (comme le plat de coquillettes jambons qu’on se fait tranquillement sous le plaid devant une bonne série, il ya que moi qui fait ça ?), un truc que je faisais quand j’avais pas trop le moral et qui me faisais du bien (comme quoi tout ce qui fait du bien n’est pas forcément bon).

Je suis pas sure que je tiendrais très longtemps, j’ai pas trop confiance en moi pour ce genre de choses, même si il le faudra bien (je compte arrêter d’être fauchée un jour)! Mais pour l’instant je suis fière de moi, j’y arrive ! J’ai tenu mon objectif : pas un seul achat jusqu’à fin décembre, je peux maintenant reprendre mais de manière beaucoup plus raisonnée (ah oui non j’arrête pas complètement hein faut pas déconner, j’ai une vie sociale faut bien que je ressemble à quelque chose).

Je m’appelle Jessica, et je suis accro au shopping.

Bonjour Jessicaaaaa !

 

Attendre un coup de cœur avant d’acheter

Publicités

4 réflexions sur “L’accro du shopping

  1. Excellent je me reconnais tellement dans ton article ! (il faudrait que je fasse une cure de détox vestimentaire aussi). En revanche… attendre le coup de cœur ou le coup de foudre ? car les coups de cœur passent souvent rapidement 😉 (toute allusion à un autre domaine que le shopping serait fortuite évidemment)

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s