Le diktat du bonheur et de la vie saine

carrot-kale-walnuts-tomatoes

Des fois je me sens sous pression, enfin sous pression c’est un bien grand mot mais c’est plus marrant si on exagère un peu la chose, donc dans cet article j’ai envie de dire stop ! Stop à tous les conseils et stop à ces diktats : il faut être heureux, avoir une vie saine, être mince ! Stop laissez moi tranquille ! Non mais c’est vrai à force de vouloir être heureuse à tout prix et de tout bien faire comme il faut, on se met tellement de contraintes et je sais même plus si on arrive à voir quand on est heureux ou pas.

Il faut manger équilibré, 5 fruits et légumes par jour, mais être un bon vivant, il faut manger bio et local, il faut faire du sport régulièrement, être une bonne amie, être toujours polie mais le plus important c’est d’être heureuse mais sans être à découvert, tout en étant une bonne mère , coucher son bébé sur le ventre, non sur le dos, non sur le ventre, être à l’écoute mais surtout penser à soi, se cultiver, sortir en société, se coucher tôt, écouter son corps. En fait tout et son contraire à la fois.

Ah et faites attention aux produits que vous mettez sur votre peau, vous avez vu tout ce qu’ils mettent dans les déodorants, et les ondes c’est dangereux les ondes ça donne le cancer, mais détends toi, il faut être détendu, le stress c’est mauvais pour la santé ça donne des AVC. Je comprends pas pourquoi tu te stresses comme ça.

Il faut être mince, mais avoir des formes, il faut être bien dans son corps sans se soucier de son poids mais en faisant attention à pas trop grossir quand même.

Pour les mecs c’est pareil, il faut être masculin mais prendre soin de soi, être galant mais viril,…

Franchement des fois j’ai envie de dire trop c’est trop, je peux pas être tout ça à la fois et être heureuse en même temps, vous m’avez pris pour wonderwoman ou quoi ? Je vais forcément me planter avec toutes vos contraintes.

En même temps évidemment que la société m’influence, je veux être cette fille parfaite mince qui ne mange jamais de plats tout fait, cuisine tout elle-même avec des produits de saison achetées à des producteurs locaux au marché où elle va tous les weekends avec ses enfants polis, bien élevés et bien dans leur peau (non non je n’ai pas pondu d’enfants miraculeusement depuis que vous commencez à me lire je vous rassure). Cette fille d’humeur toujours égale, qui trouve de la joie et du plaisir dans tout ce qu’elle fait, qui fait toujours les bons choix et qui donc est forcément heureuse constamment. Alors j’essaie de m’améliorer sur plein de ces points et je culpabilise parfois quand je ne le fais pas « Jess franchement t’as vu comment tu manges », « et la planète !», « tu veux être toute flasque quand tu seras vieille ou quoi ? Tout le monde fait du sport ! Bouge toi les fesses ! ».  Tous ces conseils sont bons (ou pas hein les experts ont tellement l’habitude de changer d’avis) mais quelle pression ! Que d’attentes ! Mais il faut pas culpabiliser, il faut être heureux, ça veut dire quoi être heureux ? J’ai pas le droit de craquer, d’être de mauvaise humeur, de passer une sale journée et de me réconforter le soir devant un bon Mac Do ? Et puis sérieusement, elle a pas l’air chiante cette fille si parfaite qui fait tout bien comme il faut, non mais je suis pas sure que je la supporterai moi, elle m’énerverait avec son humeur constante, sa gentillesse excessive, ses réactions toujours appropriées.

J’aime être imparfaite, tant pis si je me suis pas mise encore au sport (un jour mon corps m’obligera j’en suis sure), tant pis si il y a beaucoup trop de féculent dans mon alimentation, tant pis si j’aime le foie gras, tant pis si des fois j’ai juste envie de parler à personne, tant pis si je culpabilise. Des fois je suis pas heureuse c’est tout, mais au fond est ce que ce n’est pas ce qui me permet d’apprécier et de reconnaître quand je le suis ?

 

S’autoriser à ne pas toujours être parfait et heureux

Publicités

4 réflexions sur “Le diktat du bonheur et de la vie saine

  1. Absolument ce que je pense. On dirait que c’est mal d’être de mauvaise humeur. Mais est-elle réellement saine dans sa tête, la personne qui cherche tout le temps partout la perfection ? Est-ce qu’elle se laisse réellement aller ?

    Être de mauvaise humeurs, c’est aussi, une forme de relaxation après tout. C’est normal.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s