La fin d’une longue guerre

alpaca-1651897_1920

Mes cheveux et moi on a été très longtemps fâchés, je les aimais pas donc je crois que bah… ils m’aimaient pas non plus (ce qui est logique me direz vous, on aime rarement quelqu’un qui  peut pas vous saquer !). J’ai les cheveux volumineux (enfin ce qui est marrant c’est que maintenant je me bats pour qu’ils gardent un volume et des fois je les trouve trop plats) et bouclés/ondulés (je sais pas comment on peut décrire ce mouvement) donc forcément sujets aux FRISOTTIS !!!

L’enfer !! Ah je peux vous faire la météo rien qu’avec mes cheveux et vous dire si il va faire plutôt sec ou humide. Une once d’humidité dans l’air, je le sens direct et je deviens un chat apeuré : mon cheveux gonfle, deviens une masse difficilement qualifiable et … frisotte !! Donc les boucles on peut kiffer mais le frisotti qui donne juste une impression de caniche mouillé c’est pas possible !

Je suis passée par des milliards de phases (en fait je suis en train de me rendre compte que je pense que je pourrai vous faire une quinzaine de posts sur mes cheveux, va falloir que j’aille à l’essentiel) :

  • Ma phase enfant : là tu réalises pas vraiment quelle galère ça va être, tu kiffes juste la vie, en plus ils n’avaient pas du tout la même texture, ils étaient certes ondulés mais plutôt disciplinés
  • Mes phases ado : c’est là que la galère a commencé : mes cheveux ont commencé à prendre leur texture actuelle et là tu te rends compte que ça va être compliqué, surtout quand tu vois toutes tes copines avec leurs cheveux lisses en toute circonstance ! J’ai donc essayé plusieurs techniques :
    • Le bushing au sèche cheveux : au secours ça ne donne tellement pas la même chose que chez le coiffeur, c’est juste pas vraiment lisse et … gonflé !!
    • Le passage chez le coiffeur en lui donnant carte blanche….. ne JAMAIS plus JAMAIS faire une chose pareille !! Je me suis retrouvée avec une frange pas droite et je n’ai jamais eu autant de longueurs de cheveux différentes sur la tête. Je crois qu’à l’époque j’ai cru que plus jamais je ne sortirai sans un bonnet.
    • Et puis un jour, je crois que c’est grâce à mon pote Romain (me demander pas comment s’est passé cette histoire), j’ai réalisé qu’il fallait peut être que j’arrête de vouloir aller à tout prix contre leur nature. Mes cheveux sont bouclés : arrêtons le lissage. J’ai donc décidé de discipliner mes boucles grâce à de la mousse. Mes cheveux et moi on n’était pas vraiment réconciliés mais au moins on s’engueulait plus à chaque fois qu’on se croisait, on est passé à la phase : entente cordiale

J’ai encore refait des erreurs après, la première fois ne m’a pas suffit, j’ai retenté l’expérience de la frange (droite cette fois) et franchement ma mère avait beau adorer, pour moi c’était pas possible ! Bouclée ça ressemblait à rien donc il fallait la lisser (précisément ce à quoi j’avais renoncé pour le reste de ma chevelure) et à la moindre humidité/transpiration ça rebouclait…enfer et damnation !

J’ai du aussi apprendre le code du cheveu bouclé, je comprends pas pourquoi personne nous explique ça, c’est pourtant le b.a.-ba (je viens de chercher sur internet l’orthographe de cette expression pourtant si simple mais trop de « point » et de  « tiret » pour moi franchement).  Première règle : on ne brosse pas un cheveu bouclé, enfin si on le brosse mais après la douche quand il est mouillé sinon cassage de boucles et catastrophe ! Deuxième règle : un cheveu bouclé est  un cheveu sec, hydratation intense obligatoire. Troisième règle : on ne sèche pas au sèche-cheveux (alors certaines utilisent un diffuseur mais moi j’y arrive pas ça donne rien) alors oui les matins d’hiver quand on sort les cheveux mouillés on se caille à mort mais on peut pas tout avoir ! Ca demande une certaine discipline parce que impossible pour moi de me coucher les cheveux mouillés (il faut donc calculer l’heure du lavage parce qu’ils sont secs en 4h à peu près !) sinon le lendemain c’est louis XIV avec sa perruque emmêlée !  Et dernière règle : on arrête de vouloir les lisser à tout prix !

Et depuis quelques années, sans que je le vois arriver je me suis rendue compte que eux et moi on s’aimait de plus en plus, j’aime même prendre soin d’eux et pour moi maintenant ils me définissent un peu. De temps en temps je tente un lissage (au lisseur cette fois) et je sais pas, c’est joli mais c’est pas moi. Moi j’ai le cheveu fou, j’ai le cheveu qui part dans tous les sens, j’ai le cheveu qui se place comme il le sent en fonction de son humeur mais j’ai le cheveu libre et soigné ! C’est mon côté foufou quoi !

Et ça fait du bien de plus être en guerre tous les jours !

 

Se réconcilier avec un de ses « défauts »

Publicités

4 réflexions sur “La fin d’une longue guerre

  1. Haha tu m’as tuée avec Louis XIV… Tu sais que j’ai à peu près les mêmes problèmes que toi (sans les jolies boucles!) et du coup j’ai toujours trouvé que je ressemblais aux Philosophes des Lumières, on est dans le même registre ! Pour info j’ai trouvé LA solution, le lissage à la kératine Goldwell qui est absolument incroyable, tu peux même le personnaliser pour seulement te débarrasser des frisottis et garder tes boucles (moi je me suis débarrassée de tout et quel bonheur de passer seulement 5 min sur ses cheveux et de les voir résister à l’humidité !!).

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s