Le pouvoir du stress

box-1609657_1920Je serai toujours impressionnée par le pouvoir de l’esprit sur le corps (ça y est la fille recommence avec ses délires philosophiques, on l’a encore perdu). Non mais c’est vrai, dans les moments où on essaye de cacher des trucs sous le tapis, l’esprit lui n’est pas dupe. Une fois qu’il a essayé de se faire entendre plusieurs fois en ramenant les sujets sur le tapis mais qu’à chaque fois il s’est fait refoulé, il passe aux grands moyens : le corps ! Et là forcément il gagne ! On ne peut rien faire contre les manifestations de son corps, on peut à la limite ignorer les causes mais du coup les symptômes eux resteront. Et il peut se manifester de tellement de façons l’esprit. Tu veux pas l’écouter et bam il te lance un bon vieil eczéma (exemple pris totalement au hasard, non non je n’ai pas du tout les mains ravagées par l’eczéma je ne vois pas de quoi vous voulez parler (et encore chance suprême ça ne se voit pas trop)), il te fait serrer les mâchoires jusqu’à en avoir mal, il te contracte tous les muscles du dos ou t’envoie un petit mal de ventre qui te cloue bien sur place.  Il a pas de limite l’esprit, il ne manque pas d’imagination, des idées il en a des milliards : à mon moment le plus critique, moment où je refusais obstinément de l’écouter il m’a envoyé des acouphènes : comme ça sortis de nulle part, un soir en me couchant ! En plus tu comprends pas tout de suite que ça vient de ton esprit, tu cherches tu essayes de comprendre pendant que lui ne lâche pas la pression. Et ne compte pas sur lui pour laisser tomber une fois que tu auras identifié qu’il était l’auteur de ton malheur, non il veut que tu résolves le problème à la base, que tu comprennes le stress et que tu trouves un moyen de l’évacuer, sans ça c’est mort. Vous avez remarqué quand vous l’avez bien mis sous pression et qu’arrivent les vacances et bah paf, c’est le moment qu’il choisit pour vous coller une petite maladie pour bien vous pourrir vos congés ! Evidemment le pauvre tout n’est pas de sa faute, parfois il n’a rien à voir dans les problèmes de ton corps, on peut quand même pas lui mettre tout sur le dos !

Comme j’ai bien vu que j’étais plus faible que lui (oui petit esprit je reconnais ma défaite), j’ai décidé de l’écouter, enfin d’écouter mon corps et ses signaux, de détecter les mâchoires qui se crispent, les mains qui grattent plus que d’habitude, l’acouphène qui revient ou la fatigue excessive. Je sais les voir, les reconnaître à la première apparition, comme si mon corps et moi on avait mis en place un code pour communiquer entre nous (pas hyper sympa ce code je dois bien le reconnaître). Alors des fois je les vois ces signaux, ils ne m’étonnent pas, je les attendais même, surprise qu’ils ne se soient pas manifestés plus tôt mais je ne sais pas comment agir sur la cause. Dans ces moments j’ai une pensée pour mon corps « je te comprends, je sais que tu galères, que je suis pas cool avec toi, j’ai pas de solution mais on va en trouver une forcément, on se connait maintenant toi et moi, tu peux me faire confiance». Sans solution, j’essaie au moins de m’accorder des moments de relâchements, respirer, détendre la mâchoire, respirer.

T’inquiètes l’esprit je t’entends, j’ai compris le message et on laissera pas le stress nous avoir promis !

Savoir détecter les signaux

Publicités

2 réflexions sur “Le pouvoir du stress

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s