Le pouvoir du stress

box-1609657_1920Je serai toujours impressionnée par le pouvoir de l’esprit sur le corps (ça y est la fille recommence avec ses délires philosophiques, on l’a encore perdu). Non mais c’est vrai, dans les moments où on essaye de cacher des trucs sous le tapis, l’esprit lui n’est pas dupe. Une fois qu’il a essayé de se faire entendre plusieurs fois en ramenant les sujets sur le tapis mais qu’à chaque fois il s’est fait refoulé, il passe aux grands moyens : le corps ! Et là forcément il gagne ! On ne peut rien faire contre les manifestations de son corps, on peut à la limite ignorer les causes mais du coup les symptômes eux resteront. Et il peut se manifester de tellement de façons l’esprit. Tu veux pas l’écouter et bam il te lance un bon vieil eczéma (exemple pris totalement au hasard, non non je n’ai pas du tout les mains ravagées par l’eczéma je ne vois pas de quoi vous voulez parler (et encore chance suprême ça ne se voit pas trop)), il te fait serrer les mâchoires jusqu’à en avoir mal, il te contracte tous les muscles du dos ou t’envoie un petit mal de ventre qui te cloue bien sur place.  Lire la suite

Le maquillage

pexels-photo

Le maquillage et moi c’est une longue et vieille histoire qui commence dès la fin du collège (ça ne remonte pas à si longtemps que ça je suis bien d’accord avec vous). Je me souviens à l’époque les filles populaires du collège (l’élite quoi, celles avec qui tous les garçons voulaient sortir et qui étaient toujours hyper bien habillées pendant que toi tu galérais avec ton corps dont tu ne savais pas quoi faire), l’élite donc commençait à se maquiller et évidemment moi bah je voulais faire pareil. Gentille maman qu’elle était, ma mère m’a laissé faire (j’avais eu une palette de maquillage qu’une copine de ma mère qui travaillait chez L’Oreal m’avait donné) donc me voilà parti à me gribouiller sur la face sans trop bien savoir ce que je faisais. Mais ça m’a plu ! Et puis j’avais mis le paquet hein : le fard à paupières, le crayon, les ongles bleus flashy. Lire la suite

Press Pause

photo_612_20051201

Pourquoi on n’a pas été livré avec un bouton pause ? Sérieusement, il y a un problème de conception là. Je le cherche sans relâche depuis des années mais impossible de le trouver. Du coup, impossible de stopper le cerveau une fois lancé ! Et alors plus j’essaye pire c’est j’ai l’impression ! Et ça vaut dans tellement de situations ! Ça peut être une chanson qui tourne en boucle dans ma tête (et puis en général pour bien bien soûler c’est deux phrases de la chanson qui tournent en boucle ! On pourrait pas au moins se la faire en entier non ?). Mais ça peut aussi être les questions qui me passent par la tête, les problèmes qui ne me lâchent pas.  Tu as beau essayer de raisonner ton cerveau, de lui dire « arrête de me prendre la tête maintenant ça sert à rien on n’a pas de solution, laisse moi quelque temps et on va y réfléchir calmement », rien à faire, quand il est braqué il est braqué ! Lire la suite

Les petits bonheurs de la vie

Mom2moM

Il y a une période de ma vie où je m’étais mis comme défi de trouver chaque jour trois petits bonheurs, trois choses qui avaient rendu ma journée un peu sympa. Ça pouvait être n’importe quoi : recevoir un message qui fait plaisir, sentir la chaleur du soleil sur sa peau, se trouver jolie, croiser un beau sourire… N’importe quoi mais il fallait en trouver trois ! (Il y a forcément des jours plus difficiles que d’autres, quand dès le matin tu constates une fuite d’eau chez toi, que bien sur ça t’a mis en retard donc tu prends le premier truc qui vient pour te fringuer et forcément ça te plait pas. Tu sors, il pleut , en retournant chercher ton parapluie tu te cognes dans la porte, … ces jours là , c’était compliqué ! Mais un défi n’est pas que simple sinon c’est pas un défi !)

Lire la suite

Mon problème existentiel

legs-434918_1280

Dans ma vie  j’ai un grave problème. Vous savez ce problème existentiel pour lequel vous avez déjà tout essayé mais rien y fait ! Celui qui vous pourrit la vie et vous poursuit constamment.

Mon problème c’est ….. les CHAUSSURES !!!

Alors l’hiver ça va à peu près, je ne sais pas pourquoi mais mes pieds supportent beaucoup mieux les chaussures fermées, même si elles sont à talons ça passe donc Alleluia, je peux me la péter avec mes bottines à talons !!!

Mais dès que la chaleur revient alors là l’angoisse réapparait. Toutes les chaussures me blessent ! Oui je dis bien TOUTES !! Mes pieds deviennent une ampoule géante couverte de pansements. Mes copines sont en général affolées quand elles voient l’état de mes pieds et se demandent comment j’ai pu tenir à marcher toute la journée avec mes objets de torture. Je crois en fait que mon cerveau a renoncé, il a compris, l’été on douille et c’est tout ! Pas la peine de se plaindre ça changera rien. Lire la suite

Le blues du dimanche soir

water-815271_1920

Est-ce que quelqu’un pourrait m’expliquer ce qui se passe se passe le dimanche aux alentours de 17h ? Je sais pas vous mais moi, il y a un phénomène étrange qui me fait automatiquement passer de « c’est le weekend, c’est trop le pied » à «  c’est dimanche soir je suis déprimée ». Est-ce que notre cerveau ne pourrait pas nous laisser tranquille et nous laisser profiter de cette soirée, on a déjà que 2 jours de weekend, pourquoi nous gâcher la fin du dimanche ? Pourquoi ne pas nous laisser profiter jusqu’au bout et penser déjà à la reprise ? Non mais c’est vrai, dès le lundi ton cerveau il te reprend la tête pour arriver direct au vendredi soir et arrivé au dimanche il est déjà en mode angoisse : profite mec, prends tout ce que tu peux prendre! Et des fois c’est pas à 17h qu’il commence à s’angoisser mais dès le matin et alors là c’est le pompom!

D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours connu le blues du dimanche soir (enfin pas tous les weekends, rassurez vous !) Déjà petite, le dimanche soir pouvait m’entraîner dans la tristesse ou la mélancolie. Dans mon cerveau je crois que j’ai fait une association : le blues du dimanche soir est associé à l’émission « E=M6 », je sais pas pourquoi mais cette émission me plonge instantanément dans un état de déprime! Au secours, changez moi ça ! Au contraire « faites entrer l’accusé » c’est pour moi le remède anti déprime du dimanche soir (ça y est vous découvrez mon côté psychopathe : pour éviter de déprimer je regarde des histoires de meurtres). Lire la suite

Les français

iman-1465170_1920

Petit avertissement avant de lire cet article : ce post sera chauvin et bourré de clichés! Ça c’est dit, il ne s’agira pas d’analyser les défauts et les qualités, non je m’en fiche, je ne serai pas objective, au moins vous savez à quoi vous en tenir. Mais j’ai choisi mon jour, fin de la première guerre mondiale (bon le 14 juillet aurait été mieux mais c’est dans trop longtemps !)

J’aime voyager, j’aime rencontrer des gens d’univers différents, de cultures différentes, d’horizons différents, j’aime le fait que le monde soit aussi divers, j’aime voir que même dans deux pays pourtant d’apparence très semblable les réactions et les pensées peuvent être tellement différents. J’aime cette diversité. Je travaille avec l’étranger et j’aime apprendre à les connaitre les gens, à reconnaître nos différences pour mieux se comprendre et ne pas se braquer. Lire la suite